Maison des Syriens

Documentaire | 2018 | 80 minutes

Au cœur du village de Saint-Ubalde, il y a une jolie maison en face de l’église avec une affiche qui dit « Bienvenue aux réfugiés » et une banderole multicolore qui flotte au vent. Un comité de parrainage veille sur elle et y poursuit inconditionnellement le rêve d’accueillir une famille syrienne. Entre les élans de générosité, les hauts et les bas de l’espoir faisant surgir de nouveaux questionnements, défis et enjeux pour le comité, la nature suit son cours et les saisons se succèdent. Mais la famille syrienne tarde à arriver. Entre l’ici et l’ailleurs, une rencontre inédite se dévoile petit à petit prenant vie dans la maison des Syriens portée avec amour par le comité de Saint-Ubalde, qui espère sa famille comme on attend la naissance d’un enfant.





Mot des réalisateurs
En décembre 2015, nous avons appris qu’un Comité de parrainage d’une famille syrienne se formait à deux pas de chez-nous dans le village de Saint-Ubalde. Ce geste d’empathie faisait suite à cette grande vague de migrants quittant la Syrie dont on entendait parler intensément dans les médias, mais pour nous, il y avait plus. Dans une confiance mutuelle, nous avons doucement pris part pendant plus d’un an à chacune des rencontres du comité en ayant choisi consciemment de nous arrêter lorsque la famille syrienne arriverait. Au fil des mois, le comité de parrainage de Saint-Ubalde nous a intimement touchés, émus par sa détermination et sa force tranquille, par son intelligence et sa sensibilité, par sa grandeur et son ouverture. Nous avons partagé ses questionnements, ses doutes, ses attentes, ses réflexions et ses états d’âmes.

Avec le recul, nous avons compris que ce qui avait été fortement interpellé en nous, était que le profond désir d’accueillir du comité ramenait ici tout près de notre maison, dans NOTRE vie, l’idée qu’ailleurs des individus, des familles fuyaient la guerre. Ce conflit vécu jusqu’à lors à travers «un écran» et en apparence si loin de nous, devenait désormais réel et le possible de cette rencontre, de plus en plus palpable et tangible. Cette famille syrienne qui allait être accueillie était une famille qui souhaitait vivre en paix. Une famille qui ressemblait à la nôtre, à la vôtre. Une famille représentative de tant d’autres familles. Et une fois nommée, elle existait pour vrai.

« La maison des Syriens » est en soit une métaphore universelle. Lorsque nous donnons un nom à notre maison, nous lui donnons la parole pour qu’elle donne aux passants un message codé qui dévoile l’intimité de notre désir et de notre rêve. Nous sommes convaincus que ce film pourra déclencher de nouvelles réflexions sur l’ouverture à l’autre et à la différence et que son intérêt se situe au-delà de l’arrivée proprement dite de la famille syrienne. Le film trouve sa force et son originalité à travers cette rencontre puissante entre l’ici et l’ailleurs qui se dessine à travers ce processus de parrainage et d’accueil. Dans notre monde où tous les drames se jouent, « La maison des Syriens » possède le pouvoir de nous réconcilier avec la bonté et la beauté de l’humanité.

RETOUR À LA LISTE DES PROJECTIONS-RENCONTRES

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0Share on Tumblr0Share on Reddit0Pin on Pinterest0