Le 26 octobre 2012, une poussière rouge recouvre la ville de  Québec, et plus particulièrement le quartier Limoilou, où Véronique Lalande et son conjoint Louis Duchesne ont acheté et rénové un petit duplex pour élever leur garçon d’un an, Léo. Oxyde de fer, nickel, zinc cuivre, arsenic et autres métaux lourds tombent sur les quartiers avoisinants le port de Québec qui abrite Arrimage du Saint-Laurent, le plus important transbordeur de nickel en Amérique du Nord. Depuis cet épisode, Véronique appelle, écrit, convoque; elle propage son indignation et son désir d’un environnement sain. Cette simple citoyenne réussira-t-elle à obliger cette multinationale à se conformer aux lois ?
Les réalisateurs Jean-Laurence et Jonathan Seaborn Les frères Seaborn ont fait leurs débuts dans le film documentaire à caractère social dans les années 2000. Utilisant le cinéma direct, ils créent des liens puissants avec leurs protagonistes ce qui donne naissance à des images et témoignages sans barrières. C’est par le biais du cinéma qu’ils participent à des causes sociales. Ils mettent en lumière des personnages hors du commun qui marquent le paysage Québécois. Ils ont porté à l’écran la réalité des toxicomanes par injection dans le film Pas de piquerie dans mon quartier diffusé à Télé-Québec en janvier 2012. Ils ont aussi développé une solide expertise en postproduction documentaire, signant plus d’une quarantaine de documentaires uniques et une dizaine de séries documentaires pour la télévision. De 2013 à 2016, ils ont suivi la démarche citoyenne de Véronique Lalande contre les émissions de poussières de métaux lourds provenant du Port de Québec. Avec l’appui récent de la SODEC, le film Bras de fer sera porté au grand écran le 9 mars, poursuivant ainsi la suite logique du travail des deux frères, un cinéma engagé, chargé d’émotion et de véracité. RETOUR À LA LISTE DES PROJECTIONS-RENCONTRES
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Google+0Share on Tumblr0Share on Reddit0Pin on Pinterest0